Programme

Programmation des rencontres chantées du Galeison du 21 au 24 Juin 2018 à St Martin de Boubaux et Lamelouze

Rescòntres cantats del Galeizon

« La lenga de la vielha »

Programa 2018

Dijòus 21 de junh

Salle polyvalente de Saint-Martin-de-Boubaux :

18 h : Projection du documentaire Gents de Ventor (les gens du Ventoux) de Florent Charras et Philippe Ayme, suivie d’une discussion avec Florent Charras.

Octobre 2009, une marche est organisée autour du Mont-Ventoux et jusqu’au sommet de la montagne pour soutenir l’inscription de la langue d’oc au patrimoine mondial de l’humanité (UNESCO). Le film esquisse un portrait actuel de la culture d’oc avec des témoignages de marcheurs, d’artistes, de spécialistes.

Una lenga que se parla dins tres país d’Europa, una cultura viva e creativa, prefondament ligada a sa tèrra.

Une langue parlée dans trois pays européens, une culture vivante et créative, si intimement liée à sa terre…

A partir de 20h : Aculida del monde !

Accueil des artistes et du public au hameau cévenol des Pargues (commune de Saint Martin de Boubaux) pour une veillée musicale et chantée. Repas tiré des sacs .

Divendres 22 de junh

Place de Saint-Martin :

13h30-17h : Estagi de cant amé Quaus de Lanla

Ce stage de chant a pour objectif la découverte de quelques chants à danser et chansons narratives choisis dans les collectages réalisés en Auvergne. Par l’écoute et l’apprentissage de la chanson, on abordera le découpage mélodique, le phrasé du texte, les appuis, les éléments de style, ainsi que l’engagement corporel .

Eglise de Lamelouze :

18h30 : Concèrt dins la gleisa

Ajaproun

(Emmanuelle Aymes,chant, guitare – Katia Masselot,chant,percussions)

En dialecte alpin, Ajaproun signifie « il y a quelques temps ». Ce sont des histoires d’hier et d’aujourd’hui qu’Emmanuelle Aymès et Katia Masselot racontent par le biais du chant en langue d’oc mais pas seulement.
De racontes de marins, de travalhaires forçat de quitar sa tèrra de naissènça, d’istòri d’amor, d’istòri de gelosiá, de canibalisme…

Des récits de marins, de travailleurs forcés à quitter leurs terres natales, des histoires d’amour, d’éloignement, de jalousie, de cannibalisme…   

20h : Auberga espanhòla : apportez vos meilleures spécialités à partager !

21h : Balèti davant la glèisa

Bourrasque

(Marthe Tourret, Elisa Trebouville)

Né d’un goût commun pour les musiques à danser et d’une fougueuse envie de les faire vivre dans l’espace du bal, le duo Bourrasque propose un bal au violon et au banjo, puisant dans un répertoire de mélodies populaires du Massif Central et des Appalaches (Etats-Unis).

Dos mondes musicals que se rescòntran, se cercan, mesclan sas originas e sas colors originalas dins un son brut e modau, definitly acostic !

Deux univers musicaux qui se rencontrent et se cherchent, mêlant leurs origines et leurs couleurs singulières au travers d’un son brut, modal et résolument acoustique.

Quaus de Lanla

(Eric Desgrugillers- Didier Décombat – Sébastien Guerrie : chants)

C’est en explorant le répertoire et les pratiques du chant à danser en Auvergne et Massif Central que se sont rencontrés les 3 chanteurs. Convaincus que « faire danser à la voix » c’est sacrément efficace, ils créent en 2012 le groupe Quaus de Lanlà.

Aqueles tres d’ailà fan dansar en cantant borrèias, escotichas, mazurkas e polkas… en occitan e en francés.

Ce trio mène le bal en chantant bourrées, scottichs, mazurkas, polkas … en occitan et en français. S’appuyant sur l’interprétation, le phrasé, les appuis de chaque air à danser, leurs voix se répondent, s’enroulent, se percutent dans des arrangements novateurs pour soutenir l’énergie de la danse.

Et bœuf jusqu’à tard sous les étoiles !

Dissabte 23 de Junh

(Place de Saint Martin de Boubaux)

14h-16h30 :Stage de chant polonais

Tout l’aprés midi petit marché de producteurs sur la place

Tot lo miegjorn-passat lo pichon mercat mesteiral

17h : « Le chant des grenouilles » conférence chantée

(Lorenzo Valéra, chant,conte,guitare,accordéon- Séline Gulgonen, chant, clarinette – Laila Sage, chant, conte)

150 années de luttes dans les chants de tradition orale en Italie 

Ce spectacle mêlant récits, chants et musique, nous fait découvrir une autre histoire de l’Italie, méconnue, et entendre d’autres voix : celles des brigands méridionaux et de leur guerre enragée contre le nouvel État ; celles des paysans et des ouvriers agricoles, des travailleurs des carrières de marbre de Toscane, des mineurs de soufre de Sicile ; les voix fières et impertinentes que l’on pouvait entendre dans les rizières ; celles des émigrés qui, après des décennies de défaites, allaient poursuivre leur rêve de justice dans d’autres terres.

 Quaranta ans de revoltas, de rebelions, d’ilusions per faire petar la rabia represiva d’un estat que castiga los just e guierdona los assassins…

Un croa-croa de granolha, luenchenc mai ferme, que se vol pas tesar fàcia al chafaret de las fanfaras del poder.

Quarante années de révoltes, de rébellions, d’illusions destinées à briser la fureur répressive d’un Etat qui punit impudemment les justes et récompense les assassins… Un coassement de grenouilles lointain mais persistant, refusant de se taire devant les fanfares sonores du pouvoir.

18h30 : Concèrt de l’Indian:

Polyphonies polonaises avec  “KALISKIE PROJECT”

(les chants viennent d’une région de Pologne appelée Kaliskie)

avec Joanna Szaflik (chant et bass-cello), Michalina Hering (chant) et Dominika Oczepa (violon)

20h : Repás cosinat per Nina

21h30 : Concèrt amé René e Marco Lacaille

(René Lacaille : accordéon, guitare, percussions et chant – Marco Lacaille : basse, ukulélé, percussions et chant)

Hommage à Henri Madoré dernier chanteur de rue réunionnais.

Trés attachés aux musiques traditionnelles de l’île de la Réunion et de l’Océan Indien, le pére et le fils s’en inspirent et écrivent en créole réunionnais.

René Lacaille est à la fois porteur de la grande tradition des ségatiers et zouars de l’île de la Réunion et un improvisateur, un créateur qui s’est frotté au jazz, aux musiques de l’Afrique et de l’Amérique du Sud pour donner naissance à un jeu d’accordéon unique.

Marco Lacaille, joue avec son père depuis 20 ans ! Il a grandi dans la tradition familiale mais aussi dans une très grande ouverture aux autres musiques.

Lo grop jòga sas composicions e reprend tamben d’estandards de la Réunion (Danyèl Waro entre autres) e d’autras musicas creolas (Caribe, Cap Verd…).

Trabalh de las votz, groove, enavans e bonur de partajar lor musica, son caractaristicas del duo.

D’escotar e de dansar sensa moderacion !

Le groupe propose ses compositions, mais il joue aussi des reprises de chansons traditionnelles et de standards de l’île de la Réunion (Danyèl Waro) et d’autres musiques créoles (Caraïbes, Cap Vert, etc.).

Travail des voix, groove, énergie et bonheur de partager leur musique : c’est la caractéristique du duo !

A écouter et à danser sans modération…

23h :L’incontournable, l’inoubliable, lo famós balèti cantat, le bal à la voix du Galeison

Scène ouverte,tous ceux qui ont envie de faire danser en chantant sont les bienvenus, inscriptions avant le concert

Dimenge 24 de junh : Galeisonada per totes !!

A partir de 13h : Grand pique-nique chantant et nageant au bord du Galeizon

Venètz partejar la jòia de l’endeman… entre amics de la velha, vielhs amics e amics de la vielha !

 

3 jours de fête en cevennes